Blocage du diaphragme quand on fait du vélo : quelles solutions ?

Le diaphragme est le principal muscle respiratoire qui sépare le thorax de l’abdomen.

Il se situe en dessous des poumons et facilite la respiration.

Mais lorsque le diaphragme se bloque, cela entraîne de nombreux problèmes comme les difficultés de respiration, le mal de dos, etc.

Blocage du diaphragme quand on fait du vélo quelles solutions

La non-maîtrise des techniques de respiration à vélo fait partie des causes de ce mal.

Voici quelques moyens pour détendre le diaphragme bloqué.

Le massage du diaphragme

Lorsque votre diaphragme est bloqué, la zone est engorgée et douloureuse chez certaines personnes.

Le massage est une bonne méthode pour vous détendre.

Il suffit de masser la zone du plexus solaire et la boule au ventre afin de relaxer le muscle.

Vous pouvez également masser les périphéries des côtes afin d’atteindre le diaphragme et le soulager.

Par ailleurs, l’utilisation des huiles essentielles pour faire le massage est très bénéfique.

Grâce à leurs propriétés apaisantes, ces essences contribuent au soulagement du muscle.

Toutefois, le massage est une solution temporaire qui n’élimine pas toutes les tensions ni les blocages internes du diaphragme.

L’homéopathie

Il est vrai que le sport réduit le stress l’anxiété et la dépression.

Cependant, une mauvaise pratique peut conduire à avoir le diaphragme bloqué.

Dans ce genre de situation, l’homéopathie est aussi une solution qui permet de détendre le muscle douloureux.

Mais elle n’offre qu’un soulagement à court terme.

Elle n’apporte pas une action mécanique assez puissante pour débloquer le muscle.

La kinésithérapie

Les kinésithérapeutes s’y connaissent très bien en ce qui concerne le fonctionnement du diaphragme.

Il est donc fort possible que votre médecin vous prescrive des séances de kiné.

Grâce à des exercices particuliers, votre muscle sera certainement débloqué.

Ici aussi, ces séances n’offrent qu’un soulagement passager.

L’ostéopathie

Tout comme les kinésithérapeutes, les ostéopathes ont une bonne maîtrise du fonctionnement du diaphragme.

L’ostéopathie apporte un grand soulagement aux douleurs liées au muscle bloqué.

Le thérapeute va libérer les différentes insertions du diaphragme afin de dynamiser la cage thoracique.

Il peut également user de certaines méthodes pour maintenir un équilibre entre la cage thoracique et l’abdomen.

Cela facilitera la respiration.

Toutefois, malgré cette thérapie, les douleurs dues au diaphragme tendu risquent de réapparaître si vous ne pratiquez pas une bonne respiration.

Les postures de yoga

Les postures de yoga sont de bons moyens pour détendre le muscle.

Ces postures permettent en réalité d’étirer votre diaphragme afin d’évacuer toutes les tensions accumulées.

Vous pouvez d’ailleurs en faire une routine matinale.

Cette méthode n’offre cependant qu’un soulagement de courte durée.

Elle pourrait être utilisée en complément d’une autre méthode.

La respiration : la meilleure des solutions

La respiration est en réalité la seule méthode qui peut soulager durablement votre diaphragme bloqué.

C’est une sorte de rééducation capable d’éliminer définitivement les douleurs ressenties au niveau du muscle.

Le diaphragme étant le muscle séparant les poumons et l’abdomen, il permet de contrôler l’inspiration et l’expiration.

On peut distinguer trois formes de respiration : la respiration thoracique, abdominale et diaphragmatique.

C’est cette dernière qui est la plus recommandée, car elle sollicite le diaphragme lors de l’exercice.

La respiration diaphragmatique est plus profonde et lente.

Elle favorise un bon remplissage et bon vidage des poumons, ainsi qu’une bonne oxygénation du sang.

De plus, ce mode respiratoire favorise l’activation du système nerveux parasympathique.

Ce dernier est lié à l’accroissement de l’activité du système digestif et à l’abaissement des cadences respiratoires et cardiaques.

Cette forme de respiration est donc bénéfique pour les personnes anxieuses.

Elle permettra de réduire d’éventuelle hyperventilation, car elle est favorable pour la relaxation respiratoire et musculaire.

Pour la pratiquer, il faut trouver un lieu calme.

Dans une position assise ou allongée, vous devez prendre conscience de votre respiration.

Commencez par inspirer lentement de sorte à remplir votre ventre d’air, sans bouger la poitrine.

Dès lors, le diaphragme se contracte.

Il faudra ensuite expirer lentement par le nez afin de favoriser le relâchement du muscle.

En savoir plus sur debloquer-diaphragme.com !


Articles connexes :

Diaphragme bloqué: symptômes et significations?

Agoraphobie et peur de la foule : comment s’en sortir ?