Infection urinaire et inflammation de la prostate après le vélo ?

La prostate et l’appareil urinaire sont tellement liés anatomiquement que le moindre problème chez l’un entraîne inéluctablement des conséquences chez l’autre.

Chacun de ces organes est susceptible à différentes pathologies.

Une infection urinaire et une inflammation de la prostate peuvent-elles survenir après la pratique du cyclisme ?

Infection urinaire et inflammation de la prostate après le vélo

Le vélo peut-il en être la cause ?

Plusieurs scientifiques se sont évidemment posé cette question.

Des études ont été réalisées dans l’optique d’y répondre.

Il en résulte qu’aucun symptôme d’infection urinaire ni d’inflammation de la prostate n’est directement assigné au cyclisme.

Néanmoins, la pression qui est exercée sur l’appareil urinaire pendant cette activité peut avoir des conséquences.

Chez les hommes par exemple, elle provoquerait une réduction de la taille de l’urètre, ce qui serait responsable à la longue, de certains problèmes urinaires.

Un écrasement trop important de l’appareil urinaire au niveau du périnée cause aussi des inflammations qui peuvent se généraliser.

De même, à force de frotter le périnée contre le siège du vélo, cela peut provoquer une migration des bactéries qui se trouvent dans cette zone vers l’urètre.

Ces dernières seront ensuite responsables des infections.

On note également que pendant une randonnée à vélo, très peu de personnes s’arrêtent régulièrement pour uriner.

C’est un facteur de risque énorme pour les infections des voies urinaires.

Par ailleurs, si vous souhaitez avoir connaissance sur les maux courants dont souffrent les cyclistes, retrouvez plus d’infos sur wifeo.com.

Comment prévenir une infection urinaire et une inflammation de la prostate après le vélo ?

?

Si vous faites régulièrement du vélo, n’arrêtez pas.

C’est très bénéfique pour la santé.

Mais dorénavant, essayez de suivre ces quelques conseils pour éviter que cette activité devienne nuisible pour vous.

Afin de ne pas s’exposer aux problèmes d’infection urinaire en faisant du vélo, il est demandé de s’arrêter pour uriner au moins toutes les 2 heures.

Cela libère la vessie et évite d’éventuelle pression sur la glande prostatique.

Il ne faut surtout pas se priver d’eau pour ne pas avoir à faire des pauses pour pisser.

En effet, plus la vessie est remplie et évacuée à une bonne fréquence, moins les risques d’infections sont élevés.

Il est aussi recommandé d’ajuster les hauteurs du guidon et de la selle de manière à obtenir une position confortable.

Une selle trop haute amène à faire de grands mouvements latéraux qui sollicitent le bassin et exercent un frottement élevé du périnée sur la selle.

Des cyclistes avertis conseillent de faire moins de ‘’bec de selle’’ et d’augmenter d’au moins 20 % le temps de la position dite de ‘’danseuse’’.

Que faire si cela vous arrive ?

Lorsque vous ressentez des douleurs suite à une sortie à vélo, elles devraient s’estomper en quelque temps avec ou sans traitement d’anti-inflammatoire.

Si ce n’est pas le cas, vous pouvez conclure que c’est le cyclisme qui est la cause de l’infection urinaire et de l’inflammation de la prostate.

Ainsi, en cas de complications, vous devrez consulter immédiatement un médecin pour réaliser une série d’examens.

Seule la détermination de la cause de vos symptômes définira le traitement adéquat.

Les examens consisteront à faire une bandelette urinaire pour savoir si l’infection est causée par une bactérie.

S’il est positif, une prescription d’antibiotique associé rarement à des antalgiques vous sera faite.

L’infection non bactérienne est souvent traitée de la même manière en combinaison avec des massages de la prostate.

La contamination peut parfois se généraliser, mais ce n’est pas pour autant très alarmant.

D’autres symptômes comme la fièvre permettront de le savoir.

Des prises de sang permettront de diagnostiquer le mal.

Un traitement vous sera ensuite administré par le médecin.

En conclusion, aucun signe d’inflammation de la prostate ni d’infection urinaire n’est formellement attribué au vélo.

Cependant, cet exercice peut avoir des conséquences qu’il est possible d’éviter avec les bonnes habitudes.

Plus d’infos sur fuite-urinaire.info


Articles connexes :

Comment surmonter la solitude grâce au sport ?

Le sport : le meilleur laxatif naturel ?